EQUIPE

Les collaborateurs de Chris Cadillac

Severine Besson, costumière

Marco Berrettini, interprète

Diane Blondeau, artiste, scénographe et régisseuse générale

Louis Bonard, collaborateur artistique

Luca Depietri, philosophe et dramaturge

Cécile Druet, interprète

Marion Duval, metteur en scène et interprète

Antoine Frammery, créateur lumière

Olivier Gabus, créateur son et compositions

Florian Leduc, dramaturge, scénographe et créateur lumière

Sophie Lebrun, interprète

Camille Mermet, interprète

Aurélien Patouillard, collaborateur artistique

Djonam Saltani, artiste

Adina Secretan, dramaturge

Cédric Simon, concepteur lumière et son

Mélanie Viñolo,  interprète

Après l’obtention de son certificat à l’Ecole de Couture de Lausanne, elle part poursuivre sa formation à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre à Lyon où elle étudie le costume contemporain et historique, puis à Berlin, où elle obtient un post-grade qui lui ouvre les portes du Staatstheater de Stuttgart et de l’Opernhaus à Zürich. C’est l’occasion d’assister des créateurs de costumes confirmés tels que Bernd Skodzig ou Agostino Cavalca. Depuis 2005, elle possède un atelier de costume à Genève qui lui permet de faire ses propres créations. Pour la scène, elle collabore avec Marielle Pinsard, Massimo Furlan, Christian Denisart, Aurélien Patouillard, Marion Duval ou Marco Berrettini. Elle signe également les costumes de mises en scène d’opéra pour Julie Beauvais, Orfeo de Eurydice, Cédric Dorier, La petite renarde rusée, et Massimo Furlan, qui présentera prochainement The tree of codes à l’Opéra de Cologne. Et à l’occasion, pour faire plaisir à son père, elle sait aussi utiliser ses compétences d’habilleuse quand Prince est invité au Montreux Jazz Festival.

Son intérêt pour la danse commence en 1978, quand il gagne le championnat allemand de danse Disco. Fort de cette expérience et conscient de ses lacunes, il décide d’affiner ses capacités techniques. Durant les trois années qui suivent, il fréquente de nombreuses cours et stages de danse Jazz, Moderne et Classique. Après le baccalauréat, il commence sa formation professionnelle de danseur ; tout d’abord à la London School of Contemporary Dance, puis il est diplômé de la Folkwangschulen Essen, sous la direction de Hans Züllig et Pina Bausch. Là-bas, il développe son intérêt pour le Tanztheater et débute comme chorégraphe avec le solo Le Père Noël lubrique. À côté de son travail d’interprète, notamment pour le chorégraphe marseillais Georges Appaix, il crée ses propres pièces. En 1999 le Kampnagel de Hambourg produit son spectacle MULTI(S)ME. Depuis, Marco Berrettini a créé une quinzaine de spectacles avec sa compagnie. Avec Sturmwetter prépare l’an d’Emil, il gagne le prix ZKB au Theaterspektakel de Zürich. En 2004, No Paraderan voit le jour au Théâtre de la Ville à Paris. L’activité de Marco Berrettini s’étend de la performance dans des musées à la collaboration avec des réalisateurs de films, de l’installation plastique à l’organisation de dîners avec des gens célèbres qui ne le connaissent pas. De 2004 à 2007, il a été responsable de la formation corporelle des comédiens à la Haute école de théâtre de Suisse romande à Lausanne.

Après s’être formée au piano classique et jazz au conservatoire nationale de Nice, elle poursuit une licence 2 en histoire de l’art et archéologie à Nanterre X (Paris). En 2012 elle obtient son DNSEP avec félicitation du jury à la Villa Arson, Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nice. Dans son travail artistique le son est un matériau principal mais non exclusif. Ainsi elle participe à de nombreuses expositions collectives : FROM&TO au centre d’ art de la Villa Arson à Nice et au Kunst Merano en Italie, au Musée Fernand Léger de Biot, à La Station à Nice, au Printemps de l’Art Contemporain à Marseille… Elle réalise la création sonore des pièces de Bruno Freire au ICI-CCN de Montpellier, de Pauline Brun pour Etalon par Défaut au Macval et bientôt Scruffy Shot au C-TAKT Dommelhof. Parallèlement, elle collabore de près avec Chris Cadillac sur Las Vanitas (son, scénographie, régie générale) Claptrap (video et régie plateau) et travaille au projet de recherche Performance Vérité. Elle effectue également la régie video sur Suite n°2 de Joris Lacoste.

Il s’intéresse rapidement au théâtre en participant à des cours puis en figurant dans plusieurs spectacles auprès d’artistes comme Jonathan Capdevielle, Spring Rolle, Oskar Gomez Mata, La Maison d’Antan, Joris Lacoste, Manèges, Marion Duval et Florian Leduc, Las vanitas. Il réalise différents stages et assistanats sur des spectacles entre Lausanne et Genève ou dans les bureaux du Théâtre Vidy-Lausanne. Egalement musicien, il a obtenu un Certificat de piano classique au Conservatoire de Lausanne et performe de temps à autre avec Charlotte Nagel ou Das Quartett von Joe. En parallèle, il a publié son premier texte, Narcisse – Miroirs, primé à plusieurs reprises, et a récemment été sélectionné comme jeune auteur suisse pour participer à la première édition des Studios Européens d’Ecriture, à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, dirigé notamment par Fabrice Melquiot, Pauline Sales et Mathieu Bertholet .

Il étudie philosophie et sciences des religions à l’Université de Fribourg. Il est cofondateur du KKuK (Institut pour la recherche sur l’art, la culture et le conflit) à Vienne, avec lequel il réalise plusieurs projets transdisciplinaires tels que Il corpo violato: linguaggio della violenza violenza del linguaggio (Milan, Turin, 2010), Homo Sacher, Integration Training Application for Smart Immigrant, Vienne, festival Coded Culture, 2011) et Untergangart, Updating the downfall (Vienne, prod. Tanzquartier Wien, Museumsquartier Wien, Halle G, 2012), et Kulturpause, Kinder Kuratieren (Vienne, Buero für Weltaustrellung, 2015). Il est co-auteur de la publication bilingue Talking from Violence. Notes on Linguistic Violence (2011).

Née en 1981, elle découvre le théâtre avec compagnie La Carotte au sein de laquelle elle pratique le théâtre de rue, participe à des créations collectives et dirige des ateliers. En parallèle, elle obtient une licence d’ethnologie et une licence d’Art du spectacle à la Faculté de Toulouse, suit la formation professionnelle du Théâtre de l’Acte (Le Ring), les enseignements de Solange Oswald (groupe Merci) et du clown Eric Blouet. Après quoi elle achève sa formation en rejoignant le dispositif de compagnonnage Geiq à Bordeaux. Depuis, sans démordre de son investissement auprès de La Carotte, elle collabore avec différentes compagnies bisontines (le Pudding théâtre) et avec la compagnie Chris Cadillac depuis 2011 (HelloLas Vanitas, et bientôt La Paix). Elle est aussi l’interprète de nombreuses vidéos de l’artiste Nino Laisné.

Après une formation en danse au Conservatoire de Nice, elle commence le théâtre puis sort dîplomée de la Manufacture (HETSR) en 2009. Depuis, elle est l’interprète de Joan Mompart, Andrea Novicov, Barbara Schlittler, Robert Sandoz, Youngsoon Cho Jaquet, Aurélien Patouillard ou Marco Berrettini. Devant la caméra, elle a joué dans L’amour est un crime parfait des frères Larrieu (2014) et dans A livre ouvert (2014), la série de V. Reymond et S. Chuat. Elle a fondé Chris Cadillac, crée Las vanitas (2011) puis Médecine Générale (2013) en collaboration avec Florian Leduc, puis Claptrap (2016) un duo avec Marco Berrettini créé au Théâtre de l’Usine, tourné au Festival ImPulsTanz à Vienne, au Théâtre de Vidy, au Centre Culturel Suisse à Paris. La pièce sera reprise avec Stéphane Roger au Théâtre St Gervais en 2019. La Bonne Nouvelle sera également créée en 2019, à l'Arsenic puis repris au Théâtre St Gervais. Enfin, depuis 2016, Las Vanitas investit l’espace public : en août 2018, elle est programmée dans le IN du Festival d’Aurillac.

Après un diplôme d’études universitaires en sciences économiques à l’université Lyon II Lumière et un BTS en économie sociale et familiale, il travaille pour la Croix Rouge et en tant qu’éducateur et moniteur dans des centres de loisirs. Puis, à partir de 2003, il devient responsable de la programmation de salles de spectacles, notamment du Palais Mascotte, et de festivals français et suisses, tels que Mai au parc. Il travaille régulièrement en tant que régisseur technique, comédien ou musicien auprès des compagnies Exos, Animal de Corps, Trois points de suspension ou Stauffer et Schafter. En 2006, avec les Trois points de suspension il organise et participe à une tournée en Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui, il continue d’évoluer dans les domaines de la musique, du théâtre contemporain, du théâtre de rue et de la performance.

Compositeur, il s’est spécialisé dans la création sonore pour le théâtre. Il est membre régulier de la troupe de Robert Sandoz L’outil de la ressemblance depuis ses débuts et travaille également avec Joan Mompart. Après l’obtention de son diplôme à la Scuola Teatro Dimitri en 1999, il fonde avec Susi Wirth la Co. Sous-sol. Cette compagnie, trois fois nominée au Prix de la Scène Suisse, reçoit le 1er Prix Girard Perregaux en Suisse, et le 1er Prix du concours européen Ronner Surprise en Italie. Parallèlement, il se permet quelques infidélités au théâtre pour écrire Ay Mam!, une œuvre radiophonique enregistrée par Espace 2, et composée pour le Nouvel Ensemble Contemporain, pour un orchestre symphonique et pour d’autres œuvres chorales. Il obtient le 1er Prix du Time Film Festival pour son court-métrage Balle Balade Balançoire et signe la bande-son de deux documentaires réalisés par Francine del Coso. Il reçoit également en 2007 le Prix Nico Kaufmann Stiftung de Zurich pour l’ensemble de son travail de compositeur pour le théâtre.

Elle est née en 1984 à Tunis. Après avoir obtenu un Bac ES option Théâtre à Avignon et un DEUG de sociologie à Toulouse, elle passe une année à voyager en Tunisie. A son retour, elle se forme à l’ACTEA (formation professionnelle) à Caen auprès d’intervenants comme Shiro Daïmon, Ana Ciontea, Natalia Svereva, Mladen Materic et Galin Stoev. Depuis, elle travaille en Normandie avec l’Actea, la Cie Hors-d’œuvre, le Ballon Vert et la Cie du Théâtre des Crescite, en Suisse avec Dorian Rossel et Marion Duval, à Toulouse pour des lectures au Festival In Extremis Théâtre Garonne, et à Avignon (festival In) dans The Four Saison Restaurant de Romeo Castellucci. Elle crée une compagnie La Cohue et la co-dirige depuis 2009. Au sein de la Cohue, elle joue dans Visage de Feu et Oussama, ce Héros , mis en scène par Martin Legros, et co-signe la mise en scène d’Orphelins avec Martin Legros. En 2017, elle suit un stage international avec L’Ecole des Maîtres dirigé par le collectif belge Transquinquennal. En 2018, elle est en tournée avec Oussama, ce HérosOrphelinsMon Royaume pour un Chevalet Las Vanitas. Et elle travaille sur le nouveau projet de La Cohue, Vertige de l'Amour.

Après des études de physique appliquée à Paris, il part à la rencontre des pingouins de Patagonie. De retour en France, il intègre la compagnie de danse Brigitte Dumez avec qui il travaille pendant cinq ans. Il rentre à la Manufacture (HETSR) en 2004 en tant que comédien. Il a travaillé depuis avec Vincent Brayer, Alexandre Doublet, Marion Duval, Muriel Imbach, Marielle Pinsard, Dorian Rossel, Young Soon Cho Jaquet, Christian Geoffroy-Schlittler, ou encore Oskar Gomez-Mata. Il remporte le prix Premio 2012 pour son projet On a promis de ne pas vous toucher, autour de l’œuvre de Georges Bataille, qui sera monté en 2014 à l’Arsenic, puis met en scène Assis dans le couloir, d’après Duras (2013), Trop Frais ! (2014, puis repris au Journées du Théâtre contemporain), et enfin Pachinko (2017) et Hulul (2018) à l’Arsenic à Lausanne.

Cédric Simon est né en 1983 en région parisienne. Après avoir mené à bien une formation technique en audiovisuel, il se lance dans des études de théâtre à Paris. Durant cette période, parallèlement à sa formation théâtrale, il pratique les arts du cirque ainsi que la musique et l’ingénierie audio. En 2006, il intègre la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande à Lausanne. Depuis la fin de sa formation en 2009, Cédric exerce alternativement les métiers de comédien et de technicien son (régie, création son, audiovisuel). En tant que comédien, il à notamment travaillé sous les directions de Gisèle Salin, Dorian Rossel, Massimo Furlan, Eric Jeanmonod ou Cédric Dorier. Comme technicien son, il signe différentes créations sonores dont les dernières productions de Michel Toman & Katia Delay-Groulx. Il officie également pour de nombreuses jeunes compagnies : Jeanne Föhn, Les Anonymes Créatures, Chris Cadillac, Sköln AThTr, Cie Alexandre Doublet, Le pavillon des singes, Drôle de Bizarre.

Depuis l’obtention de son diplôme à la Villa Arson à Nice (École Nationale Supérieure d’Art) où il pratiqua la performance, la vidéo et l’installation, il travaille en tant que dramaturge, scénographe, créateur lumière,vidéaste, et collabore à de nombreux projets en Europe. Depuis 2010 il collabore avec Marion Duval (Las Vanitas et Médecine générale). Il est l’assistant d’Érick Duyckaerts et collabore avec Joris Lacoste depuis 2005, notamment pour la pièce Le vrai spectacle (Festival d’automne 2012). Puis il crée la lumière de Suites N°1 et Suite N°2, toujours de Joris Lacoste. Il collabore également avec des metteurs en scène tels que Yan Duyvendack, Aurélien Patouillard, Thomas Gonzales et des chorégraphes telles que Paula Pi, Pauline Simon, Claire Dessimoz, Adina Secretan, Malika Djardi, Camille Cau.

Artiste franco-marocain né en 1978, il est diplômé de la Villa Arson à Nice et d’un post- grade en Céramique à la HEAD (Genève). Son travail convoque différentes pratiques : dessin, installation en carton, performance sculpture en céramique. Il traite de problématiques mythologiques, s’inspire d’imaginaires collectifs et tient ses processus de travail pour des voyages initiatiques. Il commence aujourd’hui une recherche autour de l’installation et la sculpture comme scénographie et développe un intérêt grandissant pour la scène. Récemment il a aussi travaillé pour un projet de l’Unesco : World Heritage Heroes. 

Elle est alternativement comédienne, danseuse, acrobate ou assistante à la mise en scène. Elle débute sa formation en 2004 au Théâtre de L’acte à Toulouse auprès de Michel Mathieu, puis se forme au clown avec Eric Blouet (cie Kumulus). Tout au long de son parcours, elle enrichira sa pratique auprès d’artistes tels que Foofwa d’Immobilité, Atsushi Takenoushi, ou Jacques Livchine (le Théâtre de l’Unité). Depuis 2007, elle a joué dans les différents spectacles du collectif Petipon (Toulouse), elle a été marionnettiste pour la cie Azika, danseuse et assistante à la mise en scène pour la cie KSI, acrobate pour la H/F compagnie. Depuis 2011, elle travaille régulièrement pour la cie Chris Cadillac et depuis 2016 pour la cie Hecho en casa (Anglet, 64). Pour le plaisir, elle co-organise des concerts de musique improvisée au pays Basque pour l’association Bastringues.

Après l’obtention d’un certificat de violon à 20 ans , elle entre à la Manufacture (HETSR) . Depuis sa sortie, elle est comédienne, metteur en scène et musicienne. Elle assiste Ludovic Chazaud ainsi qu’ Andrea Novicov. Elle joue pour Pierre Bauer, Anne-lise Prudat, le Collectif du Loup, Les Fondateurs, Chris Cadillac, Anne Bisang, Yvan Rhis, Oscar Gomez Mata. En 2009, elle a été lauréate de Junge Talente, un prix Suisse de cinéma et tourné dans L’Amour bègue, un court métrage de Jan Czarlewski. Appartiamentum, sa première création créée au TPR (2016), reprise aux Halles de Sierre (2018) se jouera à la nouvelle Comédie de Genève (2019). Elle a réalisé un audio-guide qui propose une visite alternative de la ville de la Chaux-de-fonds, La troisième vérité présenté durant le Festival de La plage des six pompes (2017).

Née à Genève en 1980, elle se forme en danse classique, contemporaine, et art dramatique au conservatoire de musique de Genève. Parallèlement à un master en philosophie et littérature moderne, elle poursuit sa formation en danse contemporaine au Collectif du Marchepied, à Lausanne. En 2009, elle achève une formation en animation et médiation théâtrale à la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande, et en 2010, une formation en dramaturgie et performance du texte. Elle travaille en Suisse et ailleurs comme chorégraphe, metteur en scène, danseuse, dramaturge et médiatrice, pour des projets de théâtre, danse, performance et community danse. Elle a également travaillé à la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande en tant que chercheuse, et formatrice. En 2012, elle intègre la première volée d’étudiants du Master of Arts in Theater, spécialisation mise en scène. Elle fait partie du collectif international Sweet&Tender, basé sur des principes d’autogestion et de partage des savoirs. Depuis 2012, elle poursuit une recherche sur le partage de l’espace, l’angoisse de la pression démographique, et la pulsion de fermeture.